Shiatsu

MTC, Déroulement, Indication, Moxibution, Shintai

Shiatsu

Le mot Shiatsu désigne "pression des doigts". Il est apparu au Japon, il y a une centaine d'années.

Le shiatsu vient de la médecine chinoise riche en traditions (MTC), et de sa compréhension de l'homme comme une unité du corps, de l'âme et de l'esprit. Ici, les principes du yin et du yang et les 5 éléments sont importants : le bois, le feu, la terre, le métal et l'eau. Ensuite, l'énergie de vie (ki) coule dans notre corps par les méridiens, qui sont reliés entre eux et en relation avec les fonctions du corps et les organes.

La santé signifie un flux harmonieux du ki et la capacité du corps à compenser régulièrement les dysharmonies. Si ce rééquilibrage ne se fait pas, on arrive à des blocages, c.-à-d. des endroits où l'énergie s'accumule, ou au contraire fait défaut. Si un tel blocage ne se résorbe pas après un certain temps, alors apparaissent des troubles, comme par exemple des troubles du sommeil, des douleurs, un stress etc..

Si ces symptômes sont supprimés, p. ex. par des médicaments, ils peuvent soit réapparaître après diminution de l'effet des médicaments, ou alors le blocage se manifeste avec d'autres symptômes, généralement plus graves.
Le Shiatsu soutient les forces de guérison personnelles. Par le toucher, la pression et le massage des points du shiatsu, qui correspondent aux points d'acupuncture, ainsi que par des étirements et d'autres techniques, le corps peut être amené à réharmoniser le courant du ki.

 

© 2003 jpPublishing, Jean-Pierre Jäggi, La Chaux-de-Fonds

haut